Min menu

Pages

Google Loon démarre ses services au Kenya

Google Loon démarre ses services au Kenya

Google Loon démarre ses services au Kenya 

Selon Loon, offrant désormais aux clients de Telkom Kenya 50 000 kilomètres carrés de service. 

Loon, un ancien projet de Google X et maintenant une société indépendante Alphabet, a annoncé que des ballons à large bande à haute altitude ont été lancés au Kenya. 

Selon Loon, plus de 50 000 kilomètres carrés sont désormais desservis par les clients de Telkom Kenya avec une flotte d'environ 35 ballons qui continuent de se déplacer dans la stratosphère en Afrique de l'Est. 

Selon Loon, le test initial de qualité de service a donné des résultats positifs. Plus de 35 000 utilisateurs uniques ont accès aux services d'appels vocaux et vidéo OTT, de streaming et de connexions Web. 

Ce qui m'a paru étrange prouve maintenant que je me trompe avec tout le monde connecté et chaque mégaoctet de données consommées par la stratosphère, 

a déclaré Alastair Westgart, PDG de Loon, dans un article de blog. 

Ce que nous voyons au Kenya aujourd'hui est le fondement de la connectivité de troisième niveau. Cela prend beaucoup de temps et il reste encore beaucoup à faire pour construire ce nouveau niveau de connectivité. Mais aujourd'hui, nous voyons la possibilité de ce qui se passera à l'avenir si nous réussissons à l'avoir. 

Le modèle commercial de Loon consiste à travailler avec les télécommunications mondiales pour étendre la portée d'Internet à des zones discrètes. Selon Loon, chaque ballon peut couvrir une zone d'un diamètre d'environ 80 km à partir d'une hauteur de 20 km et desservir environ 1 000 utilisateurs à terre via des connexions LTE. Cependant, les ballons Loon nécessitent des retours des points d'accès terrestres pour étendre la connectivité avec les utilisateurs dans des endroits qui n'existent pas. 

En octobre 2017, Loon a reçu l'autorisation de la Federal Communications Commission des États-Unis pour reconnecter ses ballons à Porto Rico après la destruction de l'ouragan Maria. Des ballons sont également utilisés en 2017, lorsque les inondations d'El Nino détruisent le nord du Pérou, et en 2019, lorsqu'un tremblement de terre de magnitude 8,0 a frappé le Pérou. 

L'ancien projet X a été mis en œuvre en 2018 en collaboration avec l'activité drone Wing en tant qu'entreprise indépendante. 

Depuis le début de cette année, Loon a délivré des permis pour des vols vers d'autres pays, notamment le Kenya, l'Ouganda, la Namibie, la République démocratique du Congo, le Tchad, le Malawi et le Lesotho. Les ballons peuvent désormais voler dans plus de 50 pays et régions du monde. L'entreprise travaille également à l'ajout d'installations terrestres dans les Caraïbes en réponse à la saison des ouragans. Loon a également un partenariat de réseau avec AT&T qui permettra aux entreprises de fournir plus facilement des connexions Internet dans les zones sinistrées.

Commentaires